La bonne aventure du Irma Festival

Je vois…je vois…je vois que tu vas passer une belle soirée si tu te rends à la Demeurée, à Saint-Contest, le vendredi 30 août ! Voilà ce que te prédit Yanis Mzari, 19 ans, responsable de la programmation du « Irma festival ».

Yanis, comment est né ce festival ?

Clara et moi faisions de la musique ensemble. Nous avons pu nous rendre compte de la difficulté à être programmé dans les institutions musicales, y compris quand le groupe répète régulièrement. Notre festival n’est pas une machine à fric. Il s’agit de promouvoir des artistes. Nous essayons de changer les choses à notre échelle. C’est aussi un message pour d’autres jeunes : avec peu de moyens mais beaucoup de réflexion, d’imagination et de créativité, il est possible de monter un festival. Nous serions ravis d’en inspirer d’autres.

Combien de personnes organisent IRMA ?

Nous sommes trois décisionnaires entourée d’une trentaine de bénévoles.

Pourquoi à La Demeurée ?

J’ai connu ce lieu grâce à MICKLE MUCKLE. C’est une alternative aux salles de concerts. Ce lieu prône l’écologie à laquelle nous sommes sensibles.

A quelle décoration s’attendre ?

La décoration s’articule autour de Madame Irma, la voyance, le vieux cirque. Nous souhaitons proposer aux festivaliers d’entrer dans un univers champêtre.

GEMINII est un des groupes rock programmés chez Madame Irma.

Comment les artistes ont-ils été choisis ?

En allant à beaucoup de concerts ! Je suis guitariste dans le groupe rock KOLD FEVER qui donnera le 30 août son dernier concert et je suis très heureux d’accueillir le groupe londonien THE STONED CROWS. Mais je ne voulais pas que du rock. Une des volontés principales était de laisser une chance à beaucoup de jeunes, qu’il soit déjà connu ou pas. Nous plaçons le groupe de rap CRNCKTA en milieu de soirée car nous pensons qu’il est à mettre en avant. Il y aura aussi de la pop et nous sommes aussi fiers d’accueillir des prodiges de l’électro.

Qu’allez-vous proposer en dehors des concerts ?

Il y aura un stand tatouage par le tatoueur rennais Flash Gordon 2000, un coin friperie avec « Fripes à la mode de Caen », le camion Disc N Truck qui vend des disques d’artistes régionaux. Il y aura aussi de quoi se restaurer et de la bière locale à prix abordable. Nous prévoyons aussi des jeux et des espaces détente. Il y aura probablement une coiffeuse. Radio 666, la radio rock de Caen, sera aussi en direct du festival.

Déjà d’autres éditions en projet ?

Oui. Si le bilan est bon, on aimerait proposer l’événement sur plusieurs jours avec encore beaucoup de jeunes groupes et toujours au moins un groupe étranger. Je pars vivre à Londres et je compte y trouver de très bons groupes à programmer. Nous proposerons peut-être un jour des conférences pour créer davantage de liens entre les musiciens de différents pays.

Trois mots pour résumer le festival Irma ?

Jeune, simple, sincère.

IRMA FESTIVAL à La Demeurée, à Saint-Contest, près de Caen, dans le Calvados, le vendredi 30 août, dès 16h. Avec : Fiervilla – Mamba de la Suerte – Aerosphere – The Stoned Crows – Kold Fever – Levitation Free – Le Son vert – Follow birds – Mickle Muckle – Geminii – CRNCKTA – Cosmic Suzie – Fuel Humor

Billetterie : billetweb.fr/irma-festival

Une réflexion sur « La bonne aventure du Irma Festival »

  1. Super initiative! Et scoop de dernière minute! Mme Karma, voyante humoristique, la célèbre cousine d’Irma sera là aussi pour vous tirer les cartes avec un jeu unique puisqu’elle l’a créé! Ainsi elle vous révélera votre présent, vos forces et vos fragilités, pour optimiser votre potentiel avec un soin personnalisé en prime si besoin! Et cela toujours dans la joie, l’humour et la bienveillance !… à découvrir absolument off course! Bisous et à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *